lundi 29 octobre 2012

jeudi 25 octobre 2012

La corrida autorisée à rester dans les arènes françaises


N'en déplaise aux défenseurs des animaux, la corrida reste dans les arènes de France. Ainsi en a décidé le Conseil constitutionnel qui a rejeté le recours d'associations militant contre la tauromachie.
Tout en s'attendant à une telle décision, les anti-corrida ont immédiatement dénoncé "une dictature tauromachique" influencée par les "pressions politiques" du gouvernement et exprimé leur écoeurement.



Le gouvernement espagnol a récemment reçu et validé une pétition réunissant près de 600 000 signatures pour le maintien de la corrida en Catalogne, quand il en faut un minimum de 500 000 pour lever une initiative législative populaire (ILP), permettant une nouvelle proposition de loi. L’intention du gouvernement est donc d’élever les taureaux au rang de "Bien d’Intérêt Culturel", afin de lever l’interdiction de la tauromachie en Catalogne .

En juillet 2010, l’interdiction de la corrida avait été votée au parlement catalan, en signifiant qu’elle serait effective le 1er janvier 2012. Cette décision a fait de la Catalogne la deuxième région d’Espagne à interdire la tauromachie, après l’archipel des Canaries en 1991. Vieille tradition fortement implantée, générant plusieurs milliards d’euros de revenus chaque année et employant 40.000 personnes, la corrida ne manque pas d’aficionados prêts à se battre jusqu’au bout pour entendre à nouveau les "olé" de la foule. La chance des pro-corrida espagnols, c’est que le contexte actuel leur est favorable

Et vous, qu'est-ce que vous pensez de la corrida? Justifiez votre réponse.

Source:lepetitjournal.com

mardi 23 octobre 2012

Qui sont les sans-culottes?


Les sans-culottes sont des révolutionnaires issus du petit peuple de la ville et défenseurs d'une République égalitaire. Ils sont jugés par les autres révolutionnaires comme « radicaux » car ils veulent une démocratie directe, c'est-à-dire sans intermédiaires comme les députés. 
Ils se distinguent par leurs modes d'expression, en particulier vestimentaires.


Mais savez- vous pourquoi on les appelle 

les sans-culottes?. 

C'est par la différence de tenue avec les aristocrates. 









Les sans-culottes portent un pantalon long, généralement en bure rayée, Il sont chaussés de sabots, parfois remplis de paille. Coiffés du bonnet phrygien rouge (rappelant l'affranchissement des esclaves) avec cocarde tricolore (insigne de couleur bleu,blanc et rouge). Ils tiennent en main, dans les occasions importantes, la fameuse pique, emblème du militant.


Les  aristocrates portent une culotte courte et des bas de soie, une longue veste qui descend jusqu'aux genoux et des chaussures plates avec une boucle. Et bien sûr, des tissus correspondant à leur classe économique et sociale.





Sources: fr.wikipedia.org, home.nordnet.fr, un-certain-regard.eklablog.com 

mardi 16 octobre 2012

Le SMIC en Europe

Le « salaire minimum » (SMIC)  à proprement parler n’existe pas partout dans la Communauté Européenne. 
Le salaire minimum net en Espagne est de 641,40 euros mis ce qu’il faut savoir c’est qu’avec le salaire minimum horaire (21,38 euros/jour ; 8 heures/jour = 2,7euros/ heure), vous pouvez vous offrir un ticket de métro à Barcelone (1 trajet) (2€) et une brique de lait (0.60-0,70€).

Le salaire minimum en Pologne est de 1,111.86 zlotys net d’impôts (271.99 euros) par mois. C’est bien sûr l’un des montants les plus bas d’Europe mais avec ce montant, on va au supermarché et on remplit 5 caddies de 5 kg de pommes de terre, 1 kg d’épinards surgelés, un bocal de 630g de Nutella, 2 cartons de lait, un ou deux Kinder Bueno, 1l d’huile d’olive, 1 kg de viande de porc , 0,8 kg de bananes, 1,5 kg de tomates,1,5 kg d’oignons, une botte de radis, 1kg de carottes, 1kg de pâtes, 1kg de farine, de couches Pampers 4-56P et du fromage de chèvre Chavroux (la boite de 150g).

En Italie, le « salaire minimum » n’existe pas. Il y a une campagne, menée pas la société civile, pour soumettre une proposition de loi au Parlement. Le « salaire minimum » devrait débuter à 600 euros par mois.

L’Allemagne est un des rares pays de l’Union sans SMIC général. Plus de 20% des employés en Allemagne travaillent pour ce qu’on appelle un « Niedriglohn » (bas salaire).En découle une augmentation générale des mini jobs (pas plus de 400 euros par mois ) et des contrats en intérim.

Début octobre, tout  va changer au Royaume Uni. Désormais, le salaire minimum britannique sera calculé en fonction de l’âge du contractant. Les personnes de moins de 21 ans devraient toucher plus que leurs ainés. Une étude révèle qu'’il faut gagner £7.22 à l’heure pour avoir une qualité de vie passable. 

En France, le « salaire minimum » est une sorte d’institution qui répond au doux nom de SMIC (Salaire minimum Interprofessionnel de Croissance). Le « salaire minimum » est réévalué chaque année au premier janvier mais le gouvernement a décidé de donner « un coup de pouce » aux Smicards en juillet dernier portant la valeur du SMIC à 1 118,36 € net mensuels.


Source: cafebabel.fr

Pensez-vous qu'il devrait exister le salaire minimum dans tous les pays du monde?. Justifiez votre réponse.

mercredi 10 octobre 2012

Inditex imbattable

Le groupe textile Inditex, maison-mère de Zara, Bershka ou encore Massimo Dutti, bat tous les records en termes de ventes et bénéfices dans le monde entier. Cependant, Inditex a mis en place un plan de départs volontaires « aux conditions favorables » adressé aux travailleurs ayant plus d’ancienneté dans l’entreprise.Même si la moyenne d’âge des employés du groupe en Espagne, qui en compte presque 40.000, est plutôt jeune certains travaillent pour Inditex « depuis des années », explique la société.


Inditex compte 5.693 boutiques dans le monde entier. Les ventes du premier semestre de l’année ont atteint 7,2 milliards d’euros, soit 17% de plus que sur la même période l’année dernière et son bénéfice a été de 944 millions, soit 32% de plus.
La compagnie a également annoncé à la CNMV le salaire de ses dirigeants perçus pendant le premier semestre : les neuf conseillers ont reçu en tout 4,08 million d’euros (5,6% de moins) et les directeurs 8,9 millions (10% de moins).
La société créée par Amancio Ortega est en train de vivre une expansion imparable en Asie. La Chine est appelée à devenir cette année le second plus grand marché, derrière l’Espagne. La différence est que pendant que les ventes n’arrêtent pas d’augmenter à l’étranger, en Espagne elles chutent à cause de la crise économique du pays.
Source: lecourrier.es